La loutre d’Asie

La loutre d’Asie, une espèce menacée. 

Outre la loutre eurasiatique et la loutre d’Asie, deux autres espèces vivent en Asie : l’une, dite à pelage lisse ou de Sumatra ; et l’autre, dite à petites griffes. Comme pour leurs cousines d’Afrique; leurs styles de vie et leurs régimes différentes. En effet les loutres eurasiatiques préfèrent les ruisseaux tranquilles et les lac isolés, et attrapent leur proie avec les dents. Les loutres à petites pattes sont les moins grandes de toute ; elles vivent au sud de l’Asie, de la chine, dans les grandes iles de la sonde et l’ile de Palawan. Leur habitat est varié, et elles se rassemblent en groupes qui vivent aussi bien au bord de ruisseaux des montagnes, que prés des rizières, des estuaires ou sur le littoral.

La loutre d’Asie a les pattes avant  légèrement palmées et munies de doigts courts, agiles, avec au bout des griffes atrophiées, toutes droites. En allemand, on l’appelle « loutre à doigts « tant elle s’en sert habilement.

La loutre de Sumatra est la plus imposante des loutres d’Asie. Elle vit dans les marécages où poussent les palétuviers. Son poil est court et dense, sa queue toute plate. La loutre d’Asie possède des pattes palmées et des doigts agiles. Comme sa cousine, elle s’en sert pour débusquer les crustacés, son plat préféré. Avec ses larges molaires, elle peut mâcher les coquilles de crabes et d’écrevisses.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *