La vie de famille des loutres

Découvrez la vie de famille des loutres…

Ce sont les conditions climatiques et l’abondance de la nourriture; qui définissent dans la plupart des cas, la période de reproduction des loutres.

Dans les régions tempérées, les naissances ont lieu au printemps quand les ressources sont nombreuses; alors que dans les zones tropicales, les femelles mettent bas à la saison sèche, le poisson s’étant concentré dans les cours d’eau. Mais, comm souvent, l’exception confirme la règle. Ainsi certaines loutres d’Asie respectent elles des périodes très précises, contrairement aux loutres de mer, qui peuvent engendrer tout au long de l’année.

Les mâles solitaires arpentent leur territoire en quête d’une femelle. A leur rencontre, les deux partenaires commencent par se poursuivre et jouer, parfois pendant des jours. Souvent, le mâle se jette violemment sur la femelle et la maintient à terre à terre en lui mordant le cou pour pouvoir copuler. Comme chez beaucoup de carnivores, ce traitement un peu brutal est indispensable pour que la femelle puisse ovuler. Le mâle la quitte ensuite à la recherche de nouvelles partenaires. 

La vie de famille des loutres chez les espèces plus sociables..

Comme la loutre géante, le mâle reste auprès de sa compagne pour la vie et partage tout les devoirs parentaux.   La gestation dure environ 63 jours, sauf chez la loutre latino-américaine, pour qui cette période peut se prolonger entre 9,5 et 12,5 mois, ou la loutre de mer qui porte entre 4 et 12 mois. Ces différences considérable sont dues à une implantation différée, les oeufs cessant de se développer quelque jours après la fécondation. 

Ils restent ainsi dans l’utérus jusqu’à ce que des conditions favorable se présentent pour la suite de la gestation. Peu avant la naissance, la loutre eurasiatique préparent à l’écart du gîte une chambre pour ses petits, la catiche. Elle tapisse ainsi d’herbes sèches l’intérieur d’un terrier abandonné ou le creux d’un vieil arbre. La catiche a souvent une entrée sous l’eau. Les portées sont en général de un à trois petits. Les bébés naissent aveugles et sont complètement dépendants de leur mère. 

Très riche, le lait de la loutre contient cinq fois plus de matière grasse que le lait de vache. En dépit de ce régime nourrissant, les petits grandissent lentement; sans doute parce qu’ils sont dotés d’un métabolisme basal élevé et aussi parce que leur mère chasse dans l’eau. En effet, lorsqu’elle revient près d’eux elle est mouillée et pour ne pas prendre froid les petits dépensent une grande énergie. Ils ouvrent les yeux au bout d’un mois, mais ne s’aventurent hors du logis que cinq semaines plus tard.

Contrairement à ce que l’on peut imaginer, ils n’ont rien de bébés-nageurs et doivent souvent être poussés de force dans l’eau vers 3 mois. Ils deviennent indépendants vers 1 an. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *