La loutre une espèce menacée

chasse aux loutres

La loutre une espèce menacée?

 

Historiquement, les causes de déclin de la loutre en France sont liés à l’action de l’Homme; principalement au piégeage et à la chasse.

L’espèce était pourchassée pour deux raisons majeures : d’une part, pour la qualité de sa fourrure, très prisée en pelleterie. Et d’autre part pour son comportement prédateur spécialisé sur la faune piscicole. 

C’est surtout pendant la première moitié du XXe siècle que la chasse et, surtout le piégeage; eurent un impact déterminant sur la population de la loutre en France. En 1926, sur le modèle de la louveterie mise en place depuis Charlemagne; la loterie Française vit le jour, à l’instigation de Joseph Levitre. 

En France,

la chasse à la loutre aux chiens  courant, est restée relativement localisée et modéré; toutefois, quelques équipage, constitués sur le modèle anglais, ont pratiqué ce type de vénerie dans le centre et l’ouest du pays, tel que celui du comte de Tinguy ou celui de l’illustre Honoré Guillot; c’était une autre époque…

Aujourd’hui interdits, les pièges à mâchoires n’occasionnent plus aucun dégâts importants ni soutenus sur les populations de loutres. Mais dans les zones de marais où se pratiquent les grandes cultures de céréales et d’oléagineux; ce type d’engin est encore utilisé illégalement pour limiter les ragondins;  et les rats musqués en alternance avec les campagnes d’empoisonnement. De plus, la lutte chimique par anticoagulants pose aussi problème car les substances utilisées, comme la bromadiose, ont une certaine rémanence et se retrouvent dans les tissus des loutres qui consomment périodiquement ces rongeurs aquatiques. 

Actuellement, la cause de mortalité directe la plus importante des loutres, reste la collision avec les véhicules à moteur. De la Bretagne aux Landes de Gascogne par exemple; la configuration des chaussées et la structure du réseau hydrographique font que, dans ces secteurs, les loutres sont fréquemment exposées aux risques de collisions routières.